Ma Bio

Je m’appelle Maïlys, j’ai 34 ans et je vis à Eysines (métropole de Bordeaux) en Gironde.

Je suis mariée et maman d’une petite fille de 8 ans qui s’appelle Cléo. A la maison, un chien, un chat et deux cochons d’inde nous accompagnent au quotidien.

Mais revenons un peu en arrière…

J’ai toujours vécu dans la région bordelaise, mais en rase campagne jusqu’à 12 ans. Et puis, à ce moment là, nous nous rapprochons de Bordeaux.  J’apprécie déjà beaucoup les « travaux manuels » et je m’essaie alors à différentes techniques (peinture sur soie, émaux, argile, photographie,…) mais, l’adolescence passe par là et les relations sociales prennent alors le pas sur ma créativité naissante..

Les années passent et j’obtiens un bac littéraire, puis m’oriente dans le domaine de la santé. À l’époque, je ne dirais pas vraiment que je suis quelqu’un de créatif…  je me passionne pour mes études d’infirmière et notamment pour la santé mentale.

A 21 ans , j’obtiens mon diplôme d’ infirmière. Prendre soins des autres et les accompagner dans les difficultés , c’est ce que je voulais faire. L’aspect relationnel étant ce qui me plaisait le plus, je décide alors que ma carrière se ferait  en psychiatrie, à l’hôpital publique.

La vie se charge alors de faire revenir la créativité dans ma vie… bricolages, décoration, tricot,… nous rénovons une première maison avec mon mari  puis notre puce arrive dans nos vies.

D’un coup, toutes les perspectives changent!.. la nature et les questions écologiques (qui étaient déjà présentes dans notre foyer) prennent alors une place primordiales, cela n’a cessé de s’intensifier depuis 8 ans. Et puis, l’envie de faire plus avec mes mains aussi : je cuisine plus, j’y prend du plaisir, et découvre la couture auprès de ma maman…

C’est pour moi une révélation! C’est comme si tout la créativité que j’avais en moi depuis longtemps pouvait enfin s’exprimer; j’ai l’impression qu’un nouveau monde s’offre à moi. Quel plaisir et quel bonheur !

Alors, je m’y donne à corps perdu; Et je progresse vite. Autodidacte, j’apprends de mes erreurs et l’envie de me perfectionner me pousse à créer toujours plus…

Peu à peu, les conditions de travail se dégradent à l’hôpital, et, mon métier que j’aime tant, deviens de plus en plus difficile à faire, dans de telles conditions! Alors, il faut que je trouve une sortie de secours de l’hôpital…

Pour voir la suite et découvrir la naissance de Maïkou, c’est ici!